Le diastasis, ou l’écartement des muscles grands droits de l’abdomen, Partie 1/2

Sujet essentiel que j’aborde aujourd’hui car essentiel à traiter et à prendre en compte dans la remise en forme post-natale !

Après votre accouchement vous sentez votre ventre tout mou, vous avez l’impression qu’il n’a plus aucune forme, aucun tonus… c’est normal! Vos muscles abdominaux se sont écartés pour laisser la place à votre utérus de grandir ainsi qu’à votre bébé. C’est un phénomène physiologique, inhérent à la grossesse qu’on ne peut pas éviter. En revanche selon plusieurs facteurs, cet écartement, qu’on nomme diastasis, va être plus ou moins important.

L’importance d’un diastasis varie selon :

  • la musculature initiale de la maman (sédentarité ou a contrario musculature excessive avec hyperpressions abdominales +++)
  • la posture au quotidien
  • la prédisposition génétique
  • l’âge
  • le nombre d’enfants
  • les grossesses rapprochées
  • antécédent de césarienne
  • la macrosomie foetale
  • le surpoids

Saviez-vous également qu’il existe plusieurs types de diastasis ?

source : neufmois.fr

Ce qui signifie que selon le type de diastasis que vous avez, les exercices vont être ciblés et adaptés !

  • Quels sont les risques d’un diastasis post-partum non traité ?

C’est une liste bien sûr non exhaustive mais on peut retrouver : des douleurs abdominales, des troubles de la posture avec un impact sur le dos, un risque d’hernies mais aussi d’incontinence ou de prolapsus.

Il est donc indispensable de resserrer ses muscles grands droits avant d’entamer toute reprise d’activité physique (surtout avec impacts ou hyperpressions abdominales), au même titre qu’il est indispensable de pratiquer une réeducation périnéale (et cela, même si il y a eu une césarienne) ! Le périnée et les abdominaux fonctionnent en synergie, l’un ne va pas sans l’autre !

  • Comment tester mon diastasis post-partum?

Rien de très compliqué mais parfois pour certaines mamans ce n’est pas si évident !

Allongée sur le dos, genoux fléchis, pieds au sol. Relevez la tête comme si vous vouliez faire un crunch (exercice d’abdominaux classique) et avec l’index et le majeur venez appuyer le long de la ligne médiane du ventre, en partant du bas du sternum jusqu’au pubis.

Si vous sentez un creux, il y a présence de diastasis. Palpez avec vos doigts pour évaluer la largeur de celui-ci.

Si vous avez un doute, votre sage-femme peut vous aider à l’évaluer. Des examens d’imagerie médicale peuvent permettre également de confirmer si le diastasis est important.

Dans le prochain post, j’aborderai la prévention du diastasis ! N’hésitez pas à me suivre sur Instagram pour retrouver plus de sujets 😉